Old Old Words

drops from an archaeological ocean — to be reworked

Month: March, 2010

this sadness

I’m writing

nothing else

probably

nothing else…

although I dreamt of so many things, of so many othernesses, of so deep changes that I would not recognise myself

yet now

I have to stop
I have to

It has to be lived
strongly
irreasonably
irritatingly – until It.

Advertisements

nouvelles choses

found a new power

found models, paths, methods

it’s only the beginning

so late

don’t look back

just touch it
as deep
as you can

le retour nécessaire
à un naturel…
à une absence radicale de travail
à une liberté…
retour à l’horizontalité délirante du réel…

mais pour cela
avant
il va falloir
organiser
l’évasion.

Sans cela, la misère,
la folie, ,la brisure

je m’endors…

il n’y a pas de solution, on dirait…

aucune énergie, lenteur terrible

aucune avancée…

aucune rage de création….

(ce qui est logique… ce n’est pas de la création… ou, disons… je ne le vois pas comme tel)

terrible, terrible,

je ne sais pas du tout où aller, que faire…

il faudrait faire cette merde…

il faudrait finir…

aucune foutre idée de … comment…

et, surtout, après coup…
après coup, que faire?
où aller?

la vie sera de misère, j’en ai bien peur…

quelle absurdité…
les idéaux, les rêves, les récits…

désir de fame, désir d’éternité

et en même temps… cette vie, cette réalité…

aucune idée d’où aller…
de que faire…

je suis perdu.

je ne sais rien faire… sinon, peut-être, écrire…

je n’ai aucune technique…
sinon, peut-être, ces mots.
mais les mots, je le sais maintenant, c’est une technique vague.

ah, je rêve d’autre chose…
ah, je rêve je rêve, toujours, encore.

il faudra cesser…
il faudra que ça  se réalise, tout cela…
avant la mort
la mort
la mort

si proche, elle… bien sûr…

là j’écris… horreur: continûment
j’écris vite, j’écris en fuyant
et rien se résout…
je cours un peu, devant une roue immense, implacable…
je n’ai aucune chance, c’est perdu…
je suis essouflé,
why run?
It can’t be stopped…
the wheel, my legs…
everything runs
time: steady pace,
time: static running.

contourner sans cesse
l’incapacité
d’écrire

pénibles journées
l’obligation est là
et on reste
harassé

lenteur,
jusqu’à ce que ça soit fini

et j’espère,
j’espère,
cette fin.

military metaphor
for cultural diffusion…

war pragmatism in pop culture.
clarity, organisation, effectiveness…
everything to penetrate, to obsess…

fragility of art music: supercomplex, superdeveloped, inadaptable, hardcore demanding…

just like some luxury technology…

very easy to put down,
very difficult to built,
very costly in mental energy, investment, etc…

devil…
this is all very dark.

I need a writing… that could be process in itself…
not just… the … report of the process..
(process of discovery, process of research)

OR, something of the reenacting, reliving, …
remembering…

writing as searching, rediscovering the past…
past ideas, past encounters…

And of course it has to … fit into academia….

I should really strive for that…

I need to be able to write and satisfy this desire for art, for presence (Derridian term)…

Write and be ‘in’ the presence… or in front of it, etc.

il faudrait… une écriture recherche…

l’écriture… qui ne soit pas, justement, le succédané…
le refoulé, l’inférieur…
ce qui est… en dehors du vrai travail…

il faudrait alors qu’il n’y ait pas de dehors de l’écriture…

application pratique d’un derridisme fort vert, il est vrai…
mais ressenti néanmoins intuitivement comme nécessaire…
le déridé s’ajoute, comme une laque reluisante, sur ce fond de recherche déjà présent…

**

problème de la difficulté.

le désir de maîtrise insensé…
qui rend tout si difficile…
je refuse catégoriquement … de ne pas maîtriser…
de ne pas être bon…
(est-ce vrai?)

et du coup, tout devient crispation, difficulté, etc.
drastique, tout cela.

où vais-je, alors…?

it’s impossible…

coleridgian…

I will fail…

I would need to be… under a huge lot of pressure (and success), otherwise… nothing has meaning, and I’ll let everything die…

no power, etc.

**

the  weak, the ungrown…

problème, au fond, de la théorie…

independent theory…

theory always … discarded…
put under, dependent of
its object…

and the problem of form…
form of theory…
repressed…
no work on form…
only an iron vice,
total and absolute death of creativity…
when it comes to form…

it has to be all clear
it has to be all … reasonable

well it’s probably something about…
being childish…
not confronting oneself to the real…
being weak, etc…